En Suisse

97% de la population suisse est raccordée à une station d’épuration. Cependant, des investissements à long terme restent essentiels pour maintenir un réseau de qualité et pour répondre à de nouvelles menaces potentielles qui pourraient peser sur l’assainissement, telle que la pollution par les micropolluants.

Un réseau d’égouts qui ferait deux fois le tour de la Terre

© VSA
© VSA

42'000 km d’installations d’évacuation des eaux pour raccorder les immeubles aux canalisations publiques; 47'000 km de canalisations publiques pour amener les eaux usées aux 759 stations d’épuration; des égouts helvétiques d’une longueur qui correspond à deux fois la circonférence de la Terre; c’est en bref le portrait des infrastructures qui permettent à 97% de la population suisse d’être reliée à une station d’épuration. En savoir plus... 

Protection des eaux: un indéniable succès

© Keystone
© Keystone

En Suisse, la protection des eaux est un succès. Grâce à la construction d’infrastructures et d’autres mesures comme l’interdiction des phosphates dans les détergents en 1986, les zones de protection des eaux souterraines, le prétraitement distinct des eaux résiduaires des industries et des commerces, la réglementation des décharges de déchets, les signes visibles de pollution ont disparu. Seuls nos grands-parents ont connu des interdictions de baignade! En savoir plus...

L’âge des installations et les micropolluants: deux défis majeurs pour la Suisse

La lutte contre les nouvelles pollutions passe par la science et la prise de conscience